Livraison gratuite dès 50€ d'achats et 1 cadeau offert


Immunité en danger : Faites (enfin) peau neuve !

LES 3 COUCHES DE PEAU INDISPENSABLES 

La peau est constituée de plusieurs épaisseurs de cellules et d'une structure bien caractéristiques qui se divise en trois zones : 

1. L'épiderme est la couche la plus externe de la peau. L'épiderme se renouvelle continuellement. Si de nouvelles cellules sont créées à la base, les cellules matures remontent, elles, vers le haut pour ensuite disparaître. C'est le phénomène de desquamation. L’épiderme ne contient pas de vaisseaux sanguins mais des terminaisons nerveuses. Il renferme aussi des cellules immunitaires ainsi que des cellules spécialisées appelées mélanocytes, responsables de la coloration de notre peau, dont le rôle est de nous protéger contre les rayonnements ultraviolets.

2. Le derme, la partie centrale, est une zone essentielle pour notre immunité. En plus de contenir des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses, sa structure particulière renferme des fibres de collagène et de fibrine qui garantissent la souplesse de notre peau. C'est aussi au sein de se derme que l'on va retrouver ce que l'on appelle des annexes, plus précisément des glandes remplissant des fonctions bien particulières.

Les glandes sébacées, annexées aux poils, sécrètent du sébum qui limite le dessèchement de la peau, lubrifie le poil et possède aussi un rôle antibactérien.

Les glandes sudoripares s'abouchent elles aussi dans le follicule pileux. Elles permettent le thermorégulation par la transpiration, mais aussi l'épuration de notre corps, par excrétion de toxines endogènes. La peau est ainsi un de nos organes émonctoires (avec le foie, les poumons, les reins et les côlons).

3. Enfin, l'hypoderme, couche la plus profonde, est situé sous le derme. On parle d'ailleurs aussi de tissu sous-cutané. Cette dernière couche va être plus ou moins épaisse selon les zones du corps et, en cas de surpoids, elle tend à s'hypertrophier, formant un tissu d'apparence parfois disgracieux, la cellulite. De ce fait, l'hypoderme est souvent mal  considéré alors qu'il remplit des fonctions indispensables. Il joue le rôle de réserve énergétique et d'isolant thermique. Enfin, l'hypoderme est un tissu endocrinien qui participe à la synthèse de certaines hormones comme la leptine, hormone de la satiété.

LA PEAU, CE PREMIER GARDE DU CORPS

Le rôle principal de notre peau est sa fonction de barrière, essentielle pour nous protéger de notre environnement au sens large (pathogènes, éléments physiques et chimiques), mais aussi pour nous prévenir de la déshydratation. Son rôle est primordial dans le maintien de l'homéostasie, c'est à dire le maintien de notre équilibre interne.

La peau intervient aussi largement dans le métabolisme de la vitamine D. Cette vitamine, synthétisée au niveau de la peau sous l'action des UV, est en effet très peu apportée par notre alimentation.

Notre peau assure aussi le maintien de notre température, autrement appelée thermorégulation, grâce aux glandes sudoripares et au tissu sous-cutané (adipeux). Ces fonctions sont permises grâce à un équilibre savamment maintenu par des métabolismes internes et externes finement régulés.

Plus étonnant encore, saviez-vous que votre peau a un PH acide ? Ce degré d'acidité est essentiel. S'il intervient pour l'équilibre général de la peau, il permet surtout la protection contre les invasions pathogènes. Et cette acidité est principalement maintenue par la transpiration, grâce à l'action de sécrétion et d'excrétion des glandes sudoripares et sébacées.

La peau a ausii un rôle d'échange permis par de larges réseaux sanguins (capillaires) et lymphatiques qui sont présents dans le derme et contribuent aux échanges et à l'oxygénation de la peau. Notre système nerveux végétatif, celui que l'on ne contrôle pas, est aussi très présent, permettant la constriction ou la dilatation des vaisseaux cutanés.

Enfin, notre peau abrite son propre microbiote, soutenant, d'une certaine façon, le rôle de barrière. Cependant, ses fonctions et son maintien en équilibre sont encore très mal connus.

LE MIROIR DE VOTRE ETAT NERVEUX 

L'équilibre de la peau est fragile et cette dernière en dit long sur notre état intérieur à qui sait l'observer. Bien souvent, elle va être le reflet de ce qui se passe aussi au niveau de notre système nerveux (contrariétés, stress, voire troubles parfois plus profonds pouvant conduire à de l'eczéma, par exemple). Une peau sèche sera ainsi le reflet d'un système nerveux stressé et trop sollicité. Elle va être plutôt terne, froide, traduisant une mauvaise irrigation du fait d'une constriction capillaire trop importante. Une peau grasse, en revanche, peut être le signe d'un hyperfonctionnement du système nerveux parasympathique qui va entraîner une hypersécrétion des glandes sébacées.

Bien que la peau soit une zone d'échange considérable, elle reste relativement imperméable aux substances extérieures et ne laisse passer que des molécules de petite taille, possédant le plus souvent un pôle lipidique. Les huiles essentielles remplissent ces deux critères et traversent parfaitement cette barrière. Elles peuvent donc atteindre les couches les plus profondes de la peau, mais aussi la circulation sanguine générale, en fonction des quantités appliquées.

VOTRE PEAU EN DIT LONG SUR VOTRE ÂGE

Notre peau, celle du visage et aussi de l'ensemble de notre corps, vieillit progressivement et s'affine avec le temps. Bien que le résultat ne soit pas visible avant un certain âge, ce processus débute assez tôt, généralement vers 25 à 30 ans. On peut néanmoins le freiner avec de bonnes pratiques (ou l'accélérer avec de mauvaises).

Le vieillissement cutané dépend de nombreux facteurs, internes et externes. Certains sont indépendants de nos actions et de notre volonté (c'est le cas de l'hérédité) alors que l'on peut en influencer d'autres, avec une bonne hygiène de vie.

Les rides, qui apparaissent avec le temps, sont le résultat d'un relâchement de la structure cutanée au niveau du derme. Ce phénomène naturel est lié notamment à un amoindrissement de la qualité de fibrine et de collagène à ce niveau. 

Prendre soin de sa peau naturellement est donc tout à fait possible. Trois ingrédients intéressants à utiliser vont être les huiles végétales, les hydrolats et les huiles essentielles.

Vous pourrez, dans certains cas, les mélanger avec des argiles purifiantes et reminéralisantes.

PURIFIER VOTRE PEAU EN DOUCEUR 

La peau est recouverte d'une couche de sébum qui est essentielle à sa protection. Chercher à le retirer de façon trop agressive va avoir l'effet inverse de celui escompté. Agressée, la peau, avec les glandes sébacées, va sécréter une quantité encore plus de sébum.

Les boutons d'acné, qui peuvent survenir à tout âge, peuvent ainsi être le reflet d'une alimentation déséquilibrée, notamment trop riche en sucre, ou d'agressions mécaniques extérieures trop importantes (lavages trop intensifs ou avec des produits inadaptés, port du masque, frottements,...). Les solutions à base d'huiles sont une excellente manière de nettoyer la peau, principalement du visage,particulièrement fine, sans l'agresser à outrance ou modifier son pH de façon trop importante.

L'huile végétale d'amande douce est, par exemple, un bon démaquillant et nettoyant naturel. Elle aura un pouvoir adoucissant intéressant et il s'agit d'une huile assez pénétrante qui sera donc un bon véhicule pour des huiles essentielles.

CES HYDROLATS POUR SOIGNER VOTRE PEAU :

Les hydrolats aromatiques sont de fabuleux outils pour tonifier la peau, apaiser les rougeurs, calmer ou adoucir. 

* L'hydrolat de camomille noble sera idéal en cas d'irritation sur le visage ou toute autre partie du corps. Il en va de même pour l'hydrolat de lavande.

* L'hydrolat de rose de Damas sera parfaitement indiqué pour des peaux  sèches et fragiles.

* L'hydrolat de sauge sclarée est un bon rééquilibrant en cas de boutons d'acné.

* L'hydrolat de ciste ladanifère est, quant à lui, astringent. Il va limiter les saignements (comme après-rasage, par exemple).

* Sans oublier....le précieux bois de rose ! Si vous ne devierz avoir qu'une huile essentielle pour votre peau, misez sur l'huile essentielle de bois de rose. Issue d'un arbre précieux et odorant, cette huile essentielle est tout aussi précieuse, rare donc chère. Son profil biochimique est assez atypique puisqu'elle renferme 95% de linalol.

Surtout, elle n'irrite pas et est particulièrement adaptée à la cosmétologie, principalement pour les peaux fatiguées, irritées, fragilisées. On lui reconnaît des propriétés antirides, elle raffermit les tissus et redonne de l'élasticité.

L'intérêt qu'elle suscite en cosmétique, parfumerie, marqueterie, aromathérapie, fait d'elle aujourd'hui une espèce menacée et classée en voie de disparition. On ne la trouve d'ailleurs plus vraiment (et c'est heureux), mais elle pourra aisément être remplacée par l'huile essentielle de bois de Hô, qui va présenter le même profil biochimique, soit autour de 90 % de linalol selon les récoltes.

Pour l'utiliser, garder en tête que 1 % d'huile essentielle est largement suffisante pour profiter de ses vertus cosmétique. A cette dose, vous n'agresserez pas votre peau ni ne perturberez son équilibre si fragile.

LES HUILES VEGETALES, VOTRE ATOUT SANTE;

La peau est protégée par la substance lipidique qu'est le sébum. Elle se plaît dans un environnement gras. Ce gras, vous pouvez (et devez) l'apporter par une alimentation riche en bons acides gras, mais aussi par l'application cutanée d'huiles végétales de bonne qualité. Ces huiles ont de multiples vertus qui seront intéressantes en fonction de votre type de peau et de l'effet recherché. En voici quelques-unes à essayer selon vos besoins. 

* L’huile de jojoba, d'une richesse exceptionnelle en antioxydants, est très utilisée en cosmétique pour son effet anti-veillissement. Elle présente aussi une composition proche de celle du sébum, ce qui la rend très protectrice pour la peau.

* L 'huile d'onagre est riche en acide linoléique (précurseur d'Oméga-6) et en vitamine Eux ; elle est particulièrement intéressante pour régénérer les peaux fatiguées, ridées, sèches.

* L huile de bourrache, qui présente des propriétés proches de celle de l'huile d'onagre, peut être aisément associée à cette dernière.

* L'huile de rose musquée, très riche en vitamine A et en précurseurs d'Oméga-3 et 6, est utilisée comme cicatrisant. Elle est conseillée en cas de brûlure, de cicatrice postopératoire, de rides, d'escarres.

Misez sur les synergies. Il existe différents types de peau. il faudra donc en prendre soin de façon adaptée.

L'ANTI PEAU SECHE

Une peau sèche est le résultat d'une déshydratation.Cela la rend sensible aux agressions extérieures et pas très agréable à supporter au quotidien. Elle est aussi très réactive et rougit facilement. Voici une synergie qui devrait la soulager.

* 10 gouttes d'huile essentielle de palma rosa

* 10 gouttes de bois de Hô

* 25 ml d'huile végétale de bourrache, 

* 25 ml d'huile végétale de jojoba ou d'onagre.

Appliquez cette préparation, 1 à 2 fois par jour, sur une peau propre.

NON AU RELACHEMENT 

Avec l'âge, la peau a tendance à se relâcher, à perdre en fermeté pour former les rides. Ses besoins vont donc être un peu différents des autres types de peaux. Voici une solution à appliquer le soir, sur un visage nettoyé avec soin :

* 1 ml d'huile essentielle de géranium rosat

* 1 ml d'huile essentielle de lavande officinale 

* 0.5 ml d'ylang-ylang

* Huile végétale de rose musquée quantité suffisante pour 30 ml.

 

peau femme

LES 3 COUCHES DE PEAU INDISPENSABLES 

La peau  est constituée de plusieurs épaisseurs de cellules et d'une structure bien caractéristiques qui se divise en trois zones : 

1. L'épiderme est la couche la plus externe de la peau. L'épiderme se renouvelle continuellement. Si de nouvelles cellules sont créées à la base, les cellules matures remontent, elles, vers le haut pour ensuite disparaître. C'est le phénomène de desquamation. L’épiderme ne contient pas de vaisseaux sanguins mais des terminaisons nerveuses. Il renferme aussi des cellules immunitaires ainsi que des cellules spécialisées appelées mélanocytes, responsables de la coloration de notre peau, dont le rôle est de nous protéger contre les rayonnements ultraviolets.

2. Le derme, la partie centrale, est une zone essentielle pour notre immunité. En plus de contenir des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses, sa structure particulière renferme des fibres de collagène et de fibrine qui garantissent la souplesse de notre peau. C'est aussi au sein de se derme que l'on va retrouver ce que l'on appelle des annexes, plus précisément des glandes remplissant des fonctions bien particulières.

Les glandes sébacées, annexées aux poils, sécrètent du sébum qui limite le dessèchement de la peau, lubrifie le poil et possède aussi un rôle antibactérien.

Les glandes sudoripares [object Object] dans le follicule pileux. Elles permettent le thermorégulation par la transpiration, mais aussi l'épuration de notre corps, par excrétion de toxines endogènes. La peau est ainsi un de nos organes émonctoires (avec le foie, les poumons, les reins et les côlons).

3. Enfin, l'hypoderme, couche la plus profonde, est situé sous le derme. On parle d'ailleurs aussi de tissu sous-cutané. Cette dernière couche va être plus ou moins épaisse selon les zones du corps et, en cas de surpoids, elle tend à s'hypertrophier, formant un tissu d'apparence parfois disgracieux, la cellulite. De ce fait, l'hypoderme est souvent mal  considéré alors qu'il remplit des fonctions indispensables. Il joue le rôle de réserve énergétique et d'isolant thermique. Enfin, l'hypoderme est un tissu endocrinien qui participe à la synthèse de certaines hormones comme la leptine, hormone de la satiété.

LA PEAU, CE PREMIER GARDE DU CORPS

Le rôle principal de notre peau est sa fonction de barrière, essentielle pour nous protéger de notre environnement au sens large (pathogènes, éléments physiques et chimiques), mais aussi pour nous prévenir de la déshydratation. Son rôle est primordial dans le maintien de l'homéostasie, c'est à dire le maintien de notre équilibre interne.

La peau intervient aussi largement dans le métabolisme de la vitamine D. Cette vitamine, synthétisée au niveau de la peau sous l'action des UV, est en effet très peu apportée par notre alimentation.

Notre peau assure aussi le maintien de notre température, autrement appelée thermorégulation, grâce aux glandes sudoripares et au tissu sous-cutané (adipeux). Ces fonctions sont permises grâce à un équilibre savamment maintenu par des métabolismes internes et externes finements régulés.

Plus étonnant encore, saviez-vous que votre peau a un PH acide? Ce degré d'acidité est essentiel. S'il intervient pour l'équilibre général de la peau, il permet surtout la protection contre les invasions pathogènes. Et cette acidité est principalement maintenue par la transpiration, grâce à l'action de sécrétion et d'excrétion des glandes sudoripares et sébacées.

La peau a aussi un rôle d'échange permis par de larges réseaux sanguins (capillaires) et lymphatiques qui sont présents dans le derme et contribuent aux échanges et à l'oxygénation de la peau. Notre système nerveux végétatif, celui que l'on ne contrôle pas, est aussi très présent, permettant la constriction ou la dilatation des vaisseaux cutanés.

Enfin, notre peau abrite son propre microbiote, soutenant, d'une certaine façon, le rôle de barrière. Cependant, ses fonctions et son maintien en équilibre sont encore très mal connus.

LE MIROIR DE VOTRE ETAT NERVEUX 

L'équilibre de la peau est fragile et cette dernière en dit long sur notre état intérieur à qui sait l'observer. Bien souvent, elle va être le reflet de ce qui se passe aussi au niveau de notre système nerveux (contrariétés, stress, voire troubles parfois plus profonds pouvant conduire à de l'eczéma, par exemple). Une peau sèche sera ainsi le reflet d'un système nerveux stressé et trop sollicité. Elle va être plutôt terne, froide, traduisant une mauvaise irrigation du fait d'une constriction capillaire trop importante. Une peau grasse, en revanche, peut être le signe d'un hyperfonctionnement du système nerveux parasympathique qui va entraîner une hypersécrétion des glandes sébacées.

Bien que la peau soit une zone d'échange considérable, elle reste relativement imperméable aux substances extérieures et ne laisse passer que des molécules de petite taille, possédant le plus souvent un pôle lipidique. Les huiles essentielles remplissent ces deux critères et traversent parfaitement cette barrière. Elles peuvent donc atteindre les couches les plus profondes de la peau, mais aussi la circulation sanguine générale, en fonction des quantités appliquées.

VOTRE PEAU EN DIT LONG SUR VOTRE ÂGE

Notre peau, celle du visage et aussi de l'ensemble de notre corps, vieillit progressivement et s'affine avec le temps. Bien que le résultat ne soit pas visible avant un certain âge, ce processus débute assez tôt, généralement vers 25 à 30 ans. On peut néanmoins le freiner avec de bonnes pratiques (ou l'accélérer avec de mauvaises).

Le vieillissement cutané dépend de nombreux facteurs, internes et externes. Certains sont indépendants de nos actions et de notre volonté (c'est le cas de l'hérédité) alors que l'on peut en influencer d'autres, avec une bonne hygiène de vie.

Les rides, qui apparaissent avec le temps, sont le résultat d'un relâchement de la structure cutanée au niveau du derme. Ce phénomène naturel est lié notamment à un amoindrissement de la qualité de fibrine et de collagène à ce niveau. 

Prendre soin de sa peau naturellement est donc tout à fait possible. Trois ingrédients intéressants à utiliser vont être les huiles végétales, les hydrolats et les huiles essentielles.

Vous pourrez, dans certains cas, les mélanger avec des argiles purifiantes et reminéralisantes.

PURIFIER VOTRE PEAU EN DOUCEUR 

La peau est recouverte d'une couche de sébum qui est essentielle à sa protection. Chercher à le retirer de façon trop agressive va avoir l'effet inverse de celui escompté. Agressée, la peau, avec les glandes sébacées, va sécréter une quantité encore plus de sébum.

Les boutons d'acné, qui peuvent survenir à tout âge, peuvent ainsi être le reflet d'une alimentation déséquilibrée, notamment trop riche en sucre, ou d'agressions mécaniques extérieures trop importantes (lavages trop intensifs ou avec des produits inadaptés, port du masque, frottements,...). Les solutions à base d'huiles sont une excellente manière de nettoyer la peau, principalement du visage,particulièrement fine, sans l'agresser à outrance ou modifier son pH de façon trop importante.

L'huile végétale d'amande douce est, par exemple, un bon démaquillant et nettoyant naturel. Elle aura un pouvoir adoucissant intéressant et il s'agit d'une huile assez pénétrante qui sera donc un bon véhicule pour des huiles essentielles.

CES HYDROLATS POUR SOIGNER VOTRE PEAU 

Les hydrolats aromatiques sont de fabuleux outils pour tonifier la peau, apaiser les rougeurs, calmer ou adoucir. 

* L'hydrolat de camomille noble sera idéal en cas d'irritation sur le visage ou toute autre partie du corps. Il en va de même pour l'hydrolat de lavande.

* L'hydrolat de rose de Damas sera parfaitement indiqué pour des peaux  sèches et fragiles.

* L'hydrolat de sauge sclarée est un bon rééquilibrant en cas de boutons d'acné.

* L'hydrolat de ciste ladanifère est, quant à lui, astringent. Il va limiter les saignements (comme après-rasage, par exemple).

* Sans oublier...le précieux bois de rose ! Si vous ne deviez avoir qu'une huile essentielle pour votre peau, misez sur l'huile essentielle de bois de rose. Issue d'un arbre précieux et odorant, cette huile essentielle est tout aussi précieuse, rare donc chère. Son profil biochimique est assez atypique puisqu'elle renferme 95% de linalol.

Surtout, elle n'irrite pas et est particulièrement adaptée à la cosmétologie, principalement pour les peaux fatiguées, irritées, fragilisées. On lui reconnaît des propriétés antirides, elle raffermit les tissus et redonne de l'élasticité.

L'intérêt qu'elle suscite en cosmétique, parfumerie, marqueterie, aromathérapie, font d'elle aujourd'hui une espèce menacée et classée en voie de disparition. On ne la trouve d'ailleurs plus vraiment (et c'est heureux), mais elle pourra aisément être remplacée par l'huile essentielle de bois de Hô, qui va présenter le même profil biochimique, soit autour de 90 % de linalol selon les récoltes.

Pour l'utiliser, garder en tête que 1 % d'huile essentielle est largement suffisante pour profiter de ses vertus cosmétiques. [object Object] cette dose, vous n'agresserez pas votre peau ni ne perturberez son équilibre si fragile.

LES HUILES VEGETALES, VOTRE ATOUT SANTE;

La peau est protégée par la substance lipidique qu'est le sébum. Elle se plaît dans un environnement gras. Ce gras, vous pouvez (et devez) l'apporter par une alimentation riche en bons acides gras, mais aussi par l'application cutanée d'huiles végétales de bonne qualité. Ces huiles ont de multiples vertus qui seront intéressantes en fonction de votre type de peau et de l'effet recherché. En voici quelques-unes à essayer en fonctions de vos besoins. 

* L’huile de jojoba, d'une richesse exceptionnelle en antioxydants, est très utilisée en cosmétique pour son effet antiveillissement. Elle présente aussi une composition proche de celle du sébum, ce qui la rend très protectrice pour la peau.

* L 'huile d'onagre est riche en acide linoléique (précurseur d'Oméga-6) et en vitamine E ; elle est particulièrement intérressante pour régénérer les peaux fatiguées, ridées, sèches.

* L huile de bourrache, qui présente des propriétés proches de celle de l'huile d'onagre, peut être aisément associée à cette dernière.

* L'huile de rose musquée, très riche en vitamine A et en précurseurs d'Oméga-3 et 6, est utilisée comme cicatrisant. elle est conseillée en cas de brûlure, de cicatrice post-opératoires, de rides, d'escarres.

Misez sur les synergies. Il existe différents types de peau. il faudra donc en prendre soin de façon adaptée.

L'ANTI PEAU SECHE

Une peau sèche est le résultat d'une déshydratation.Cela la rend sensible aux agressions extérieures et pas très agréable à supporter au quotidien. Elle est aussi très réactive et rougit facilement. Voici une synergie qui devrait la soulager.

* 10 gouttes d'huile essentielle de palmarosa

* 10 gouttes de bois de Hô

* 25 ml d'huile végétale de bourrache, 

* 25 ml d'huile végétale de jojoba ou d'onagre.

Appliquez cette préparation, 1 à 2 fois par jour, sur une peau propre.

NON AU RELACHEMENT 

Avec l'âge, la peau a tendance à se relâcher, à perdre en fermeté pour former les rides. Ses besoins vont donc être un peu différents des autres types de peaux. Voici une solution à appliquer le soir, sur un visage nettoyé avec soin :

* 1 ml d'huile essentielle de géranium rosat

* 1 ml d'huile essentielle de lavande officinale 

* 0.5 ml d'ylang-ylang

* huile végétale de rose musquée quantité suffisante pour 30 ml.

 

CES QUATRES ASTUCES POUR "FAIRE PEAU NEUVE "

Prendre soin de sa peau au quotidien est essentiel et les huiles essentielles ne sont pas les seuls outils à notre disposition : 

* Une alimentation variée, équilibrée, suffisamment riche en végétaux et en acides gras de bonne qualité, est une base indispensable. 

* Respirer profondément garantit une bonne oxygénation et donc une meilleure libération des toxines.

* Un sommeil de qualité, réparateur, est un atout.

* Évitez autant que possible le tabac, l'excès d'alcool, les soins trop agressifs et votre peau vous dira merci !

sauna visage

OFFREZ UN SAUNA AROMA A VOTRE VISAGE 

Vous pouvez réaliser des saunas faciaux (pas plus d'un par semaine) avec de l'eau bouillante dans laquelle vous verserez 3 gouttes d'huile essentielle de votre choix : camomille romaine ou allemande, lavande aspic ou vraie, sauge sclarée.

Positionnez votre visage au-dessus et couvrez-vous d'un linge. Il est préférable de fermer les yeux pour éviter de potentielles irritations liées aux huiles essentielles, fortement thermolabiles. Si votre peau est fine et fragile, avec de la couperose, 1 à 2 minutes suffiront. Sinon, vous pouvez maintenir la position pour 3 à 5 minutes. Une huile essentielle de lavande, qu'il s'agisse de la lavande aspic ou de la lavande vraie, sera particulièrement intérressante pour son action apaisante et bébéfique à votre respiration par la même occasion. Le meilleur moment pour réaliser ce sauna facial avec des huiles de lavande ou de camomille sera le soir, avant le coucher.

Dans tous les cas, évitez de le pratiquer avant de sortir de chez vous ; au-delà de l'effet disgracieux d'une peau un peu rouge aux pores dilatésn celle-ci (et vos voies respiratoires supérieures par la même occasion) sera plus sensible aux agressions extérieures.

LES HE PEUVENT-ELLES RALENTIR LE VIEILLISSEMENT DE LA PEAU ?

Le vieillissement est un processus normal qui ne touche pas seulement notre peau. Celle-ci reflète d'ailleurs généralement notre âge biologique.

C'est pourquoi il est important de prendre aussi soin de son patrimoine cutané. Et ce, aussi, bien de manière indirecte, par l'intérieur, avec une alimentation saine et une bonne hydratation, que de façon directe, par l'extérieur.

Le plus grand ennemi de la peau reste le soleil, ou plutôt en trop grande quantité. En effet, on l'a vu, une quantité minimale de soleil est nécessaire pour assurer la synthèse de vitamine D. En revanche, le soleil en excès cause des dommages irréparables, et ce, de façon insidieuse, conduisant non seulement à un vieillissement accéléré, mais aussi à une augmentation des cancers cutanés.

Les huiles essentielles, à leur niveau, vont avoir un rôle antioxydant en plus de leurs propriétés spécifiques rééquilibrantes , cicatrisantes, anti-inflammatoires....

L'alimentation tient enfin une place essentielle de même qu'une bonne hygiène de vie. Parfois, quand l'alimentation ne suffit pas à combler les besoins de l'organisme et que des carences s'installent, une supplémentation en vitamines et en minéraux permettra de rétablir l'équilibre.

De même qu'une peau sèche, sensible ou en perte de tonus pourra bénéficier d'une supplémentation en acides gras, notamment grâce à des capsules d'huile de bourrache et d'onagre.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,